À voir cet été

jeudi 4 mai 2017

Plan B : Urgence de vivre


Habituellement, lorsqu'on commence à annoncer une nouvelle série, et qu'on attend impatiemment le premier épisode de cette dernière, on s'informe sur les grandes lignes de ce que sera l'intrigue. On tâte le terrain, avec les infos qu'on trouve sur le net ou à la télévision, pour prendre le pouls et prédéterminer si on risque d'aimer ça, ou pas. Dans ce cas-ci, pour ma part, j'ai complètement donné carte blanche à Louis Morissette, pour m'épater et me présenter son bébé, par l'entremise de ma télé. Lorsque je me suis installée devant ma boîte à image, je n'avais aucune idée à quoi m'attendre. 

Les mots se bousculent dans ma tête au moment d'écrire ceci, mais je crois que le meilleur enchaînement de ces derniers, pour décrire mon appréciation du premier épisode, serait le suivant : je suis agréablement surprise. Je ne m'attendais absolument à rien. Et voilà que le travail acharné de Louis, durant les 8 dernières années, a porté fruit. Il livre clairement la marchandise, avec cette série. 

Plan B est un peu comme un wake up call. Trop souvent, la routine nous enivre et on s'oublie à travers les intempéries de la vie. On s'oublie en tant que personne, mais on oublie notre couple, et par le fait même, on oublie de s'aimer. On oublie de se rappeler la raison, pour laquelle on est tombé amoureux. On oublie que la vie, c'est fragile. Et, que personne n'est acquis. En télé, on a toujours un message à passer, lorsque l'on présente quelque chose à des téléspectateurs. Dans ce cas-ci, si le message était de profiter de la vie, je crois que c'est réussi. 

Bien entendu, cette vague d'émotions que génère la série, ne serait pas possible sans le travail remarquable des acteurs. Tout d'abord, il y a Philippe, joué par Louis Morissette. Un personnage qui, dernièrement, a beaucoup été préoccupé par le travail, et trop peu par sa compagne. Ensuite, il y a Magalie Lépine-Blondeau (ou Nadine Legrand, pour les intimes!) qui incarne Evelyne, la conjointe de Philippe. Une femme remplie de rêves... qui a tout mis en plan, pour aider la compagnie de son conjoint et de son frère Patrice. Émile Proulx-Cloutier tient justement le rôle de ce fameux frère, qui est aussi père de deux enfants et qui est par le fait même, un conjoint pas si fidèle que ça. On retrouve aussi André, frère de Philippe. C'est l'acteur Fabien Cloutier (aussi connu pour être le frère de Martin Matte dans les beaux malaises) qui personnifie un gars qui ne l'a pas eu facile, et qui a des problèmes d'alcool. 

Le personnage de Philippe, à mon avis, rejoint une grande majorité de la population. Et dans un sens, c'est triste. Après qu'il ait acheté son voyage plan B au téléphone, la série d'événements qui s'en est suivi peut sembler banale, mais ça prend tout son sens. Les petits détails comptaient, tout à coup. Les gestes et paroles d'Evelyne reprenaient soudainement tout leurs sens... Probablement comme au début de leur relation. Il faisait maintenant attention à comment elle pouvait se sentir, il anticipait les situations qui allaient l'attrister ou la frustrer. Ce qui est cool, c'est que dans la série, Philippe a la chance de « réparer » ses faux pas du passé, en quelque sorte... Mais dans la réalité, la plupart des gens attendent qu'il soit trop tard avant d'évaluer l'importance d'une personne dans leur vie. Pour ma part, j'avais juste le goût de me coller sur mon mari. J'avais le goût de lui dire que je l'aime, et que maudit qu'il est important dans ma vie et dans mon quotidien. J'espère que Plan B apportera à certaines personnes, cette urgence de vivre et d'aimer.


Pour découvrir l'éventail des acteurs que présente la série, pour des exclusivités web ou pour simplement en apprendre davantage sur Plan B, visitez la page de l'émission, sur le site internet de Séries+.

C'est un rendez-vous tous les jeudis 21h00, à Séries+.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire